Wolfgang Tillmans

  • Wolfgang Tillmans exlore l'imagerie photographique avec plus d'envergure qu'aucun autre artiste de sa génération. Des premiers portraits de ses amis aux images abstraites réalisées dans une chambre noire sans appareil et aux oeuvres réalisées avec un photocopieur, il repousse les limites du procédé photographique de mille manières. Pour ce recueil, son cinquième livre publié par TASCHEN, Tillmans a repris ses quatre albums précédents pour les fondre en un flot où s'agitent et se croisent diverses perspectives sur la vie au tournant du millénaire. Tout en conservant la mise en page originale, il a ajouté certaines oeuvres nouvelles, étendant ainsi la portée de cet ouvrage jusqu'au temps présent.

  • L'exposition Today Is The First Day du WIELS, Centre d'Art Contemporain de Bruxelles est accompagnée d'une publication richement illustrée, coproduite avec le Irish Museum of Modern Art de Dublin et publiée par Koenig Books. Conçu par Wolfgang Tillmans, ce livre documente les trois dernières années de la pratique de l'artiste et ses nouvelles expérimentations dans le domaine de la musique et la performance ainsi que ses expositions récentes. Il comprend deux conversations avec l'artiste, ainsi que des contributions de Devrim Bayar, Dr David Chew, Brian Dillon, Sarah Glennie, Patricia Hecht, Olivia Laing, Eimear McBride, David Nash, Michaela Nash, Mark O'Kelly, Benjamin Stafford et Catherine Wood.

  • Publié à l'occasion d'une exposition à la galerie David Zwirner à Hong Kong en 2018, cet ouvrage montre le travail récent de l'artiste Wolfgang Tillmans. Des photographies intimes et amicales sont juxtaposées à des vues panoramiques du monde, à l'image d'un portrait en noir et blanc faisant face au désert du Sahara. Vus ensemble, ces clichés impliquent le lecteur comme une figure active de la relation qui se joue entre les éléments présents.

  • Réédition brochée de cette monographie sur les photographies abstraites de l'artiste allemand.

  • L'édition française du 64e numéro du Jahresring - revue annuelle d'art contemporain allemande qui paraît sans interruption depuis plus de 60 ans -, édité par Wolfgang Tillmans.

    Depuis le début des années 2000, Wolfgang Tillmans travaille sur un cycle d'oeuvres intitulé le Centre d'étude de la vérité. Ce projet a pour objet l'analyse du concept de vérité universelle utilisé dans des contextes sociaux et politiques.
    Tillmans se penche sur le développement de phénomènes qui s'attaquent au consensus social et aux institutions, qui se manifestent aujourd'hui à travers le renouveau du populisme de droite, les fake news et la notion psychologique connue sous le nom d'effet rebond.
    Soucieux de traiter ces enjeux sous différents angles, l'artiste a interrogé des scientifiques, des politiciens, des journalistes et des travailleurs sociaux. La publication comporte également des textes analytiques et des études qui apportent un éclairage supplémentaire sur nos réactions cognitives et éthiques, ainsi que sur notre comportement sur les réseaux en ligne lorsque nous sommes confrontés à des déclarations qui s'opposent à nos croyances politiques.
    Wolfgang Tillmans associe ces textes à ses propres travaux visuels ainsi qu'à des images glanées sur internet et dans des publications.
    Pour les besoins de cette édition, Tillmans a produit des oeuvres imprimées en quadrichromie sur une photocopieuse datant des années 1990, selon une technique de collage numérique pionnière qui fait écho à la complexité des phénomènes qu'il entend examiner.

    Publié à l'occasion de l'exposition de Wolfgang Tillmans au Carré d'Art, Nîmes, du 4 mai au 16 septembre 2018.

  • Fo-tillmans ; new world

    Wolfgang Tillmans

    • Taschen
    • 13 Septembre 2012

    Life as Wolfgang sees it Tillmans's latest project sets its sights on the world Over the period of more than two decades, Wolfgang Tillmans has explored the medium of photo-imaging with greater range than any other artist of his generation. From snapshots of his friends to abstract images made in a darkroom without a camera or works made with a photocopier, he has pushed the photographic process to its outer limits in myriad ways. For this collection of photos, his fourth book with TASCHEN, Tillmans turned away from the self-reflexive exploration of the photography medium that had occupied him for several years by focusing his lens on the outside world - from London and Nottingham to Tierra del Fuego, Tasmania, Saudi Arabia, and Papua New Guinea. He describes this new phase simply as "trying out what the camera can do for me, what I can do for it." The result is a powerful and singular view of life today in diverse parts of the world, seen from many angles. Says Tillmans, "My travels are aimless as such, not looking for predetermined results, but hoping to find subject matter that in some way or other speaks about the time I'm in."

  • Méfiez-vous des imitations, car il se pourrait bien que Wolfgang Tillmans soit le photographe le plus cool de la planète. Toujours imité, jamais égalé, c'est le maître de l'objectif pour saisir l'esprit de notre époque, le photojournaliste qui est passé du côté de l'art, un homme en demande permanente, passant sans effort d'un magazine aux shootings de mode ou aux rétrospectives de galeries. Il crée des identités, son nom est synonyme de hype. De Ray Gun à i-D, à peine publiées, ses images ont déjà un parfum d'icônes. Je serai ton miroir, chuchote-t-il, et voilà les enfants de la génération X reflétés dans ses photos toujours ouvertes.

    Des portraits qui l'ont rendu célèbre, en passant par les natures mortes et les paysages (genres qu'il sabote à chacun de ses clichés), l'oeuvre de Tillmans, haute en couleur, offre l'image d'un paradis au "réalisme sale". Tillmans trouve le point neutre dans la surabondance d'information, la sexualité dans la machine et l'image dans la saturation d'images, nous offrant de fulgurantes révélations.

    Les trois livres de TASCHEN sur Wolfgang Tillmans réunis dans un coffret spécial: Tillmans, Tillmans Burg et Truth Study Centre.

empty