Sur le thème du jeu d'échec

  • Bobby Fischer : ascension et chute d'un génie des échecs Nouv.

    Alors que Le Jeu de la dame a battu des records d'audience sur Netflix, voici la biographie d'une des stars les plus troubles des échecs.
    Bobby Fischer est sans conteste un génie des échecs. À 14 ans, il devient le plus jeune champion d'échecs américain de tous les temps. À 15 ans, il est sacré plus jeune Grand Maître du jeu.
    En 1972, en pleine guerre froide, il dispute contre le Soviétique Boris Spassky ce que certains appellent la partie du siècle. À peine âgé de 29 ans, Bobby Fischer met à mal la suprématie russe sur les échecs à l'issue d'un combat rocambolesque.
    Alors qu'il est assis sur le toit du monde, il choisit, au lendemain de sa victoire contre Spassky, de mettre un terme à sa carrière.
    Son existence devient alors erratique :
    Vivant comme un quasi-fugitif.

  • Quand on lui a demandé, en 1984, quel était le plus grand livre d'échecs jamais écrit, le multiple champion du monde Mikhail Botvinnik a répondu : "Sans conteste, Les principes fondamentaux des échecs de Capablanca. Il est encore d'actualité et intéressant pour des joueurs de tous niveaux." Et ce qui était vrai alors ne l'est pas moins aujourd'hui, tant le livre du génial Cubain témoigne d'une compréhension profonde des échecs, va droit à l'essentiel et se distingue par son caractère intemporel.

    Si vous commencez à jouer ou si vous n'avez encore que peu d'expérience, la meilleure façon de progresser est de faire des Principes fondamentaux des échecs votre livre de chevet. Imprégnez-vous des principes de ce livre, jouez souvent, et vous partirez sur d'excellentes bases.

    Si vous avez déjà une certaine expérience mais avez l'impression de plafonner, c'est très probablement que vous n'avez pas encore bien assimilé certains principes de ce livre. Lisez-le en vous demandant dans quelle mesure vous appliquez dans vos parties les principes fondamentaux des échecs, et vous serez rapidement en mesure de franchir un nouveau palier.

    "Un livre dont tout joueur d'échecs devrait posséder quelques douzaines d'exemplaires" - OL, éditeur désintéressé.

  • Tout le monde s'accorde sur les bénéfices d'une bonne connaissance de la théorie des fins de parties. Entre autres :
    -il est très satisfaisant de savoir conclure à son avantage une partie que l'on a dominée - ou d'obtenir la partie nulle après une âpre défense ;
    -en sachant où l'on va, on traite bien mieux la phase délicate de transition entre milieu de partie et finale - on sait quelles pièces échanger ou non, et où placer ses pions ;
    -contrairement à la théorie des ouvertures, la théorie des finales évolue très lentement - à de rares exceptions près, les connaissances acquises restent toujours valables.

    Pourtant, la plupart des amateurs font l'impasse sur l'étude des finales - ce qui permettra aux lecteurs de ce livre de glaner de nombreux points. C'est que la théorie des finales semble quelque peu aride et impressionne par son ampleur.

    En réalité, le nombre de positions et méthodes de jeu qu'il faut vraiment connaître est restreint. Ce livre les contient toutes.

    L'auteur a sélectionné pour vous les 100 positions les plus importantes à connaître. Convaincu de ce qu'on ne retiendra vraiment que si on les comprend bien, il en a décortiqué la logique et résumé les conclusions. Il a élaboré des tests permettant de vérifier et consolider vos connaissances. En suivant ses conseils, vous gagnerez un temps considérable pour une étude efficace des finales, qui vous ouvrira les portes d'une profonde compréhension du jeu d'échecs.

  • Champion du monde, Russe blanc naturalisé français, Alexandre Alexandrovitch Alekhine joue sa vie comme ses parties d'échecs, en allant de victoire en victoire et de continent en continent. Pourtant, à Buenos Aires en 1939, la guerre le rattrape. Il est mobilisé et sommé de rejoindre Paris, d'où il assiste à l'effondrement de son pays d'adoption.
    Voilà Alekhine otage des nouveaux maîtres de l'Europe qui, trop heureux de disposer de sa célébrité et de son aura, l'instrumentalisent. Il collabore, s'acoquine avec Hans Frank et Joseph Goebbels, participe aux tournois des territoires du Reich. De joueur, il devient joué. Les unes après les autres, ses pièces maîtresses lui échappent : Grace, son épouse, et les grands maîtres juifs persécutés, ses meilleurs rivaux, comme Spielmann, Rubinstein, Przepiórka... Lorsque la guerre se termine, il a trouvé refuge dans le Portugal dictatorial de Salazar. Seul contre tous, l'imbattable champion joue sa dernière partie.

  • Kentucky, 1957. Après la mort de sa mère, Beth Harmon, neuf ans, est placée dans un orphelinat où l'on donne aux enfants de mystérieuses »vitamines» censées les apaiser. Elle y fait la connaissance d'un vieux gardien passionné d'échecs qui lui en apprend les règles. Beth commence alors à gagner, trop vite, trop facilement. Dans son lit, la nuit, la jeune fille rejoue les parties en regardant le plafond où les pièces se bousculent à un rythme effréné. Plus rien n'arrêtera l'enfant prodige pour conquérir le monde des échecs et devenir une championne. Mais, si Beth prédit sans faute les mouvements sur l'échiquier, son obsession et son addiction la feront trébucher plus d'une fois dans la vie réelle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En tenue d'Eve est le récit véridique du jour où Marcel Duchamp a inscrit la scène underground de la Côte Ouest sur le planisphère culturel en jouant aux échecs à Pasadena avec l'auteure, à l'époque une jeune femme dénudée ayant encore beaucoup à apprendre.

empty